Association Roumaine pour la Défense et l'illustration de la Langue Française Association Roumaine pour la Défense et l'illustration de la Langue Française
amifran
 
  • Association
  • Le Festival
  • Les Amifrans
  • Formation
  • A venir
  • Liens
  • Dossier de presse
  • Archives
  • Contact
 

Le Festival - Girouette - 2003

AMIFRAN 12 ans
Octobre 2003
Nr. 6

Girouette de la nuit

 

Vos impressions sur le festival et la ville d´Arad

Kalin Tabov, Bulgarie: C´est la première fois à Arad. Je crois que les habitants sont très chaleureux et communicatifs. J´ai aimé toutes les pièces. Nous avons visité la ville, mais je n´ai pas eu le temps pour tout voir. Je veux ajouter que nous sommes voisins et que nous devrions communiquer mieux.
Lucas Montvignier, France: C´est la première fois que je participe à ce festival et il est très intéressant. Il y a beaucoup de spectacles dans la journée. C´est trop long. Les ateliers et leurs présentations sont intéressants. J´ai fait un long voyage (36 heures) et je n´ai pas envie de reprendre le bus pour la France.
Nolwen de Carvalho, Bucarest: Pour une première fois, j´ai trouvé ce festival pas mal. J´ai beaucoup aimé. Les pièces sont très variées, il y en a eu pour tous les goûts!!! Merci à tous!
Petra Pomalisova, Petra, Renata, Lenka, Stanislav, La République Tchèque: C´est la première fois que nous sommes dans la Roumanie. Le festival est le mieux organisé de tous les festivals que nous avons vus. Les pièces que nous avons aimées le plus sont “Les mangeuses de chocolat“, celle de Québec et celle de la Serbie. Les Roumains sont gentils. Nous avons visité la ville, nous aimons le théâtre, la mairie. L´architecture de Roumanie est la même que celle de notre pays. Nous sommes heureuses parce que nous avons eu la chance de participer, de représenter la République Tchèque et des connaître des étrangers. Et surtout la Roumanie.
Angel, Espagne: La pièce que j´ai aimé le plus est “Les mangeuses de chocolat“. J´ai aimé aussi la pièce de Baia Mare et de Canada. J´aime Arad, même s´il fait très froid. Nous avons visité la ville, j´ai vu le Mures, le marché, quelques églises. Félicitations à tout le monde! Je vous embrasse tous!
Catherine, Québec: J´ai aimé des pièces différentes. La plus amusante a été celle de Baia Mare. J´aimerai revenir l´année prochaine. L´excursion à Bran a été mystérieuse. Bisous à tout le monde!
Cécile, Sophie, Marie, France: Nous croyons que le festival était génial, on peut y rencontrer plein de gens. Le séjour est super chaleureux, la ville est très jolie. Nous aurions aimé rester encore. Bravo à tous!
Michela, Italie: J´ai aimé tout. C´est la première fois que nous sommes à Arad. Nous aimerions revenir l´année prochaine.
Alex Popescu, Claudiu Mingheris, Emilian Ciutacu, Erol Chioasca, Constanta, Roumanie: Le festival a été très bien organisé. Nous aurions aimé avoir plusieurs ateliers, plusieurs jours. Nous aimerions revenir l´année prochaine. La pièce de Serbie a été très attendue, nous leur souhaitons de rester ainsi. Nous avons aimé le fait que nous avons pu être nous mêmes. Tout le monde a été très aimable.
Vladimir, Andraja, Miroslav, Serbie: Ce n´est pas notre première fois dans la Roumanie. En mai, nous avons été à Orsova, mais c´est la première fois à Arad. C´est super, nous avons connu beaucoup de gens. Nous avons aimé la pièce „Les mangeuses de chocolat“, mais nous nous sommes ennuyés à deux ou trois pièces. Il était très intéressant d´être ici. Nous voulons remercier toutes les personnes pour les critiques. Merci pour tout!
Paul et Dmitri, Russie: C´est la première fois que nous sommes dans la Roumanie. Je voudrais revenir l´année prochaine, mais je ne crois pas parce que j´ai 21 ans, mon ami a seulement 18. Les habitants sont très chaleureux et accueillants. Nous avons visité la ville, l´architecture est plus européenne que celle de la Russie. Celle de Sankt-Petersburg ressemble à celle d´ici. Salut et bonne chance avec l´entrée dans l´UE.
Silviu Popa, Arad: Les deux spectacles que j´ai plus aimés: “Les mangeuses de chocolat“ et la pièce de Baia Mare. J´ai bien aimé la festivité d´ouverture.
Iulia, Arad: Moi, j´ai aimé l´excursion au château Bran avec les Canadiens. On a beaucoup parlé, on a même chanté ensemble et comme ça on est devenus de bons amis. Mais je suis très triste parce que c´est le dernier festival pour moi, mais j´espère que tout sera bien jusqu´à la fin. Félicitations à tout le monde!

Adela Pintea, Diana Fantaziu, Daiana Plai, Xe F
Collège National “Moise Nicoara“


Les Grazaouipouiniaks
Arad - ROUMANIE

Les Mini Amifran ont réussi, malgré leur tendre âge à nous transposer dans le monde magique de l'enfance. Inspirés évidemment par les dessins animés et les contes de fées de leur enfance, ils nous ont offert un spectacle futuriste. Nous avons été impresionnés par les costumes richement colorés et originaux et surtout par la musique rythmée que le public a reçue avec enthousiasme.
Des situations comiques presque absurdes nous ont donné l'impression du possible. Notre retour à l'innocence a été possible grâce à leur énergie, à leur jeu de futurs acteurs. On a vu que la mise en scène avait dû être difficile vu qu'ils n'étaient que de petits enfants, par conséquent il est à apprécier la patience et l'effort du metteur en scène.
Le public a goûté avec du "canibalisme" ce merveilleux spectacle et sa réaction l'a pleinement démontré.

Raluca Popovici, Diana Berindei, XIe C
Lycée Pédagogique "Dimitrie Tichindeal"

IMPRESSIONS:
Cornel Sãlãgean, Bistrita: C'était le plus original spectacle, avec la meilleure musique. Même si les acteurs ont été petits je suis sûr que leur avenir en ce qui concerne le théâtre est grand.
Danielleet Catherine, Québec: J'ai beaucoup aimé le début de la pièce. Le scostumes ont été bien choisis. J'ai remarqué l'accent, leur français, même s'ils étaient petits.
Bogdan, Curtea de Arges: Ils ont fait un très bon spectacle. On voit qu'ils ont beaucoup travaillé. Un très bon début pour les petits acteurs.
Mihaela, Bistrita: J'ai beaucoup aimé la petite fille blonde. C'était une pièce très bien jouée. Les costumes et le décor ont été bien choisis. J'ai aimé le plus la fin.
Zeliko, Serbie: Je pense que le spectacle a été très amusant, les petits acteurs ont fait leurs rôles très bien. La chorégraphie magnifique et en spécial les costumes. Je pense que dans le futur ils seront des très bons acteurs.


Les tables-rondes

Pour la première fois dans le festival on a introduit les débats entre le jury et les acteurs.
Quelque fatigués qu´ils fussent après l´effort qu´ils avaient fait sur scène, les acteurs et les animateurs se sont réunis au deuxième étage pour parler d´eux-mêmes. On a critiqué, on a argumenté, on a ri, on a applaudi.
Les questions portaient sur l´organisation du spectacle, le temps accordé à le préparer, les relations entre les acteurs sur scène. Les spectateurs aussi ont exprimé leur opinion sur les costumes, la musique, la danse, le jeu scénique des acteurs, la correction de la langue.
Le jury a remarqué le spécifique de chaque pièce, a posé des questions sur la modalité de choix du texte et des acteurs, le cachet de chaque pays.
On peut tirer une seule conclusion, la critique constructive, l´échange d´opinions aidera les acteurs à atteindre la réussite et pourquoi pas la gloire.

Raluca Muresan, Diana Rus, XIe C
Lycée Pédagogique “Dimitrie Tichindeal“


Concours MOLIERE

Présentateur, acteur, metteur en scène et animateur du concours, Papa Didi a présenté, a vécu son rôle, a mis en scène et animé ce concours de main de maître et toute la salle s´est ainsi transformée en scène.
Madame le juge, austère et correcte, devait apprécier exactement l´argent gagné par chaque équipe.
Les quatre équipes ont choisi leurs noms: Les papillons, Les Robultchèques, Les WWWPapadidi et Les Robelfran, après quoi voilà le collier des épreuves du concours – avant tout, une suite des questions portant sur le théâtre, sur la morale, sur la psychologie, sur les valeurs considérées comme suprêmes par les équipes, puis des jeux d´improvisation, des situations dramatisées que le public devait identifier et par cela toute la salle, public et concurrents ont été invités à participer au spectacle et il y eut même un moment où l´on invitait sur la scène les plus de nationalités possible. Loin d´avoir épuisé le colier des épreuves du concours, il faut mentionner en plus que Molière y a été présent à travers son “Avare“, que l´argent a eu son rôle, sa place par les questions posées là-dessus et dans la cassette du juge et, après, dans une scène finale, les concurrents ont subi une dernière épreuve, trouver la cassette “Harpagon“ pour recevoir en cadeau une cassette pour que chacun garde son argent.
Mais attention à ne pas devenir un avare!

La rédaction


EXPO-PHOTOS

Ier prix: Sainte-Marie du Québec, Canada
IIe prix: Brno, République Tchèque
IIIe prix: Constanta, Roumanie
Le prix spécial du jury: Orléans, France
Ière mention: Târgu-Mures, Roumanie
IIème mention: Kladovo, Serbie
IIIème mention: Dej, Roumanie
IVème mention: Timisoara, Roumanie
Vème mention: Cluj-Napoca, Roumanie

 


Et à la fin du festival...

Tout en acceptant l'idée qu'il n'y a pas de normalité dans le théâtre, tout en donnant la parole aux jeunes, le jury a décidé, cette année, d'inviter chaque équipe de théâtre sur la scène pour recevoir comme prix, un bouquet d'appréciations et d'encouragements. Ces belles fleurs offertes par le jury aux troupes de théâtre sont originalité, spontanéité, interactivité, improvisation, perfection, dynamisme, bon jeu, mélange (mouvement et chants), courage, bien-être, intelligence, imagination, humour, rebellion, force, beauté, mise en scène, charme, images, surréalisme, universe, finesse et jeu. Chaque équipe, par l'intermédiaire de son délégué, a remercié le jury pour ses remarques et les organisateurs du festival, surtout le professeur Florin Didilescu. Le metteur en scène de chaque troupe a remercié aussi les jeunes acteurs pour leur travail et l'équipe a quitté la scène le diplôme à la main. On n'a pas oublié de remercier tour à tour, les groupes d'accueil d'Arad, les machinistes du théâtre, la régie-son, la régielumière et de nouveau, Papa Didi pour cette folie artistique profondément organisée. On lance aussi des souhaits, tels que le français soit encore parlé par les générations ultérieures. On a dit aussi qu'on rentre "ivres de théâtre" après avoir savouré cette extraordinaire boisson - théâtre. Et finalement, tous les pays du monde participant au festival ont décerné le grand prix dans leurs coeurs au professeur Florin Didilescu.

Sorina Socol, Simina Danciu, XIIe C
Lycée Pédagogique "Dimitrie Tichindeal"

 


Rédaction: Luminita Pilan, Aurora Lupu
Mise en page: Tickã Nistor
Photographe amatrice digitalisee: Luminelle
Direction de la redaction: Aurora Lupu, Adriana Filip

 


 

 


© Amifran 1991 - 2017