Association Roumaine pour la Défense et l'illustration de la Langue Française Association Roumaine pour la Défense et l'illustration de la Langue Française
amifran
 
  • Association
  • Le Festival
  • Les Amifrans
  • Formation
  • A venir
  • Liens
  • Dossier de presse
  • Archives
  • Contact
 

Le Festival - Girouette - 2003

AMIFRAN 12 ans
Octobre 2003
Nr. 4

Girouette de la nuit

 

Interview avec
M. Jean Lataillade, président du jury

- Comment vous sentez-vous en qualité de président du jury?
- Je me sens cette année dans une situation confortable parce que les prix que nous devons donner ce sont des prix de reconnaissance du travail qui a été fait et pas une hiérarchie dans les spectacles.
- Quelles sont exactement les tâches d´un président de jury? Est-ce un plaisir ou, au contraire, une corvée?
- C´est vraiment un plaisir essayer de mettre d´accord tous les membres du jury et coordonner l´animation des débats qui ont lieu après les spectacles. C´est la nouveauté de cette année et c´est une très bonne initiative parce que ça permet de mieux connaître les troupes, les acteurs et les choix, les différents choix de spectacles et pourquoi ils ont fait le spectacle.
- Est-ce qu´il y a à cette édition du festival quelque chose qui la rende différente des autres éditions?
- C´est très intéressant à cause des échanges entre les troupes. On sent une atmosphère détendue et conviviale.
- Pourriez-vous me dire, sincèrement, quelle est la pièce qui vous a semblé la plus intéressante jusqu´à ce moment?
........
- Vous préférez garder la surprise?
- Oui.
- Qu´est-ce qui fait durer ce festival, à votre opinion?
- C´est comme un rituel et comme un moment de passage dans une année dont on a tous besoin, c´est une nécessité tout comme les vacances, le travail. C´est une aide à vivre.
- Dites-nous une seule petite chose que vous n´ayez pas aimée ou qui vous ait dérangée jusqu´ici.
- Il n´y a pas de choses qui m´ont dérangé.
- Finallement, en France, quelle est la liaison entre vous et le théâtre?
- C´est que je m´occupe d´une association dont la fonction est de faire la liaison entre le théâtre dans l´école et le français comme langue étrangère et qu´il y ait une réciprocité entre les deux.
- Qu´est-ce que vous aimeriez transmettre aux jeunes francophones?
- Qu´ils aient toujours du plaisir, de la joie, du respect les uns pour les autres, du respect de la culture de l´autre et pour le théâtre qui est une école de vie et de citoyenneté du monde.

Interview prise par Simina Danciu, XIIe C
Lycée Pédagogique "Dimitrie Tichindeal"


Les malheurs de Fernand
Brno - République TCHEQUE

La pièce débute par un jeu de pantomime extrêmement bien réalisé qui essaie de retracer les petits gestes de la vie quotidienne.
Le personnage principal, Fernand, interprété admirablement par une jeune fille, se réveille et, aprés tout un rituel fait de gestes automatiques, il sort de la maison pour se heurter contre un monde hostile, impatient, indifférent.
Au bureau de poste où il veut tout simplement donner un coup de fil, il semble être invisible aux yeux des fonctionnaires qui, au moins, savent faire la différence entre les personnes importantes et celles qu´on peut ignorer sans se soucier du tout.
Alors comment sortir de cette situation kafkienne? Mais, bien sûr, via Berlin-Paris-New York!
Le public a beaucoup apprécié le jeu de l´actrice principale. Encore une fois les acteurs de la République Tchèque ont réussi à créer un véritable spectacle grâce à l´originalité donnée par le jeu de mime et les sketchs.

Fimia Simandan, Cristina Turturea, XIe C
Lycée Pédagogique “Dimitrie Tichindeal”

IMPRESSIONS:
Marc Alexandre Boivin, Québec: C´était excellent, ils ont joué très bien, le concept de début très intéressant.
Benoît Ruel, Québec: J´ai bien aimé la pièce, surtout le jeu de mime. Un peu longue, mais bien jouée.
Aude, France: J´ai bien aimé la partie mime, et puis le bruitage qu´ils ont fait. Quelques petites fautes de diction.
Andreea, Constanta: J´ai aimé la petite fille blonde. Elle a très bien joué.
Vassilena, Bulgarie: J´ai aimé le garçon et la pièce était pleine de mouvements.
Vincent, Québec: J´ai aimé le début parce que c´était original. Je n´ai pas compris très bien où ils voulaient arriver, mais j´ai aimé l´énergie avec laquelle ils ont joué.


Cendres... Cendrillon
Timisoara - ROUMANIE

Une histoire toujours émouvante et toujours actuelle, celle de la pauvre jeune file qui, comme toutes les filles de son âge, rêve à son “prince charmant”.
“La main sur son coeur et le coeur nulle part” nous rappelle, plusieurs fois, dans la pièce, le fait qu´aujourd´hui tout comme autrefois le bien-être et l´argent comptent plus que les sentiments et l´amour.
Le mélange entre le conte de fées et l´histoire, le modernisme de la chorégraphie rendent la pièce dynamique et vivante.
Un retour nostalgique et comique à l´univers, plus ou moins éloigné, de notre enfance et, pourquoi pas, au souvenir du premier amour.
Avec ou sans balai, qui a fait preuve d´une indépendance bien particulière, Cendrillon a été admirable. Elle a parfaitement déclamé ses répliques comme si de rien n´était.
Admirables aussi les costumes, la scénographie, la qualité du français parlé par ces jeunes acteurs.
Des personnages bien typés, des allusions à certains aspects de la vie mondaine à la fin du XIXe siècle ont fait voyager l´histoire de Cendrillon à travers les époques.

Adela Pintea, Diana Fantaziu, Xe F,
Collège National "Moise Nicoarã"

IMPRESSIONS:
Benoit, Québec
: J´ai aimé beaucoup la pièce et j´ai apprécié aussi la musique.
Lorelei, Roumanie: Je crois que le spectacle a été très bon, j´ai aimé aussi les costumes qui ont été conformes à la pièce.
Marc Alexandre, Québec: J´ai bien aimé le jeu, le décor, les costumes - super!
Alicia, Marie, Cécile, Sophie, Syméon, France: Nous avons bien aimé la pièce, c'était originale, un conte qui mélange des costumes anciens avec la musique actuelle. Il était aussi dynamique, bonne action, bonne adaptation.
Sarah, Québec: J'ai aimé la pièce, je me suis rappelé de mon enfance.


Nos plus petits spectateurs
de Timisoara

Coup de bleu
Saragosse - ESPAGNE

Pour la première fois sur la scène du théâtre d'Arad, le Lycée I.E.S. "Jeronimo Zurita" de Saragosse nous a offert un spectacle très bon. Et surtout fantastique comme tout le monde en aime...
Tout d'abord ils nous ont émerveillés avec leur costumes magnifiques et originaux notamment celui de Barbe Bleue. Le dècor a été très simple, mais les acteurs ont bien joué et cela a contribué à la réussite de ce spectacle.
Une autre chose très importante qui a contribué au succès du spectacle c´était l´expression de leurs visages. Ils ont interprété professionnellement cette pièce en combinant le tragique avec des scènes comiques. Tout cela leur a rapporté beaucoup d'applaudissements de la part des spectateurs qui n'ont eu que des mots de louange.
Le message de cette histoire dramatique est que la méfiance entre les gens mène à des choses horribles, même au meurtre.
La pièce a été excellente et nous les félicitons!
Bonne chance à l'avenir!

Silvia Zdremtan, Ana Ungurian, XIe F,
Collège National "Moise Nicoarã"

IMPRESSIONS:
Izabela, Constanta:
J'ai beaucoup aimé la pièce, surtout la musique. Le jeu des acteurs a été très bon. C'était la pièce que j'ai aimée le plus.
Stanislav, Rép. Tchèque: C'était une jolie pièce, j'ai aimé les costumes. Pour les Espagnols, ils ont fait un effort pour la langue.
Tudor, Pavel, Lucian, Roumanie: Les costumes ont été superbes, la musique a été bonne. Nous avons beaucoup aimé l'actrice à robe blanche.
Alberto, Italie: C'était un bon spectacle, mais je n'ai pas bien compris l'histoire. Il avait un bon rythme.
Marilena, Dej: C'était un spectacle extraordinaire. J'ai aimé beaucoup les costumes même si très simples. En un mot j'ai aimé TOUT!
Stephane, Belgique: J'ai aimé le spectacle pour la musique mais spécialement j'ai aimé le costume de Barbe Bleue.
Catherine, Benoit, Québec: L'accent espagnol a un peu brisé l'histoire qui était, malgré tout très intéressante.


Nouvelles orientales
Cluj-Huedin - ROUMANIE

Mardi soir, deux lycées de notre pays se sont réunis pour nous offrir un spectacle - spectacle, on dirait "de millions". Les deux équipes ont préparé pour nous ces "Nouvelles orientales" comme si c'était une seule équipe, une seule âme sur la scène, un seul corps, animé par les mêmes sentiments.
Excellente mise en scène et synchronisation! Excellent spectacle! Par leur talent, les acteurs ont su attirer et maintenir la tension du public qui... attendait toujours une autre histoire. Car ce spectacle était une suite d'histoires racontées et accompagnées de musique et de danses nous transportant tantôt en Grèce, tantôt au Japon, tantôt en Chine, tout ce monde exotique, du rêve, du mystère, de l'évasion. Costumes orientaux, musique orientale ont bien fait leur travail "d'orientaliser" le spectacle. Seul l'excellent français des acteurs restait éuropéen.
Grâce au grand nombre des acteurs, la pièce a bénéficié d'un mouvement scénique très bon et varié: récits, moments romantiques, danses, musique s'agençaient harmonieusement. Les acteurs ont dû beaucoup travailler pour rendre leur jeu si expressif, pour parler un si beau français, pour syncroniser parfaitement leurs mouvements. L'alternance des moments narratifs et des moments lyriques ou chorégraphiques ont équilibré et harmonisé ce spectacle.
Comme d'habitude la troupe du centre de la Transylvanie a démontré encore une fois qu'ils avaient beaucoup travaillé pour être les meilleurs.

Diana Rus, Raluca Muresan, XIe C,
Lycée Pédagogique "Dimitrie Tichindeal"

IMPRESSIONS:
lena, Elisa, Michaela, Italie: Nous pouvons dire que nous n'avons rien compris, mais quand même la musique était très belle et les acteurs avaient parlé très bien.
Balša, Serbie: L'histoire était très difficile à comprendre mais la musique m'avait impressionnée.
Daria, Russie: J'ai aimé la gestuelle des acteurs et surtout la musique. C'était bien.
Bistra, Bulgarie: J'ai aimé beaucoup l'unité des acteurs. Les costumes, la musique, les éclairages, c'étaient impressionant. Personnellement ça m'a touchée.
Zeljko, Serbie: Le spectacle n'était pas un spectacle ordinaire, un thème inédit. Très bonne musique, effrayante, les acteurs très braves.
Petra, Lenka, Renata, Petra (II), Rép. Tchèque: Une pièce intéressante avec de très beaux costumes, lumière et musique. Nous pensons que c'était difficile pour tant d'acteurs de se synchroniser si bien.
Cãtãlina, Constanta: J'ai surtout aimé la coordination et les mouvements. Ils ont fait preuve d'organisation. Les costumes ont été super!
Andreea, Constanta: La musique et le jeu de scène furent merveilleux. J'ai apprécié la dédication des acteurs et leur chaleur.
Pavel, Russie: Bravo aux Roumains! Une idée originale bien mise en scène à l'aide de grands acteurs.
Victoria, Espagne: Esthétiquement très belle, j'ai beaucoup aimé les costumes, la musique et le mouvement lorsqu'il y avait un grand nombre d'acteurs.
Cãlin Stanciu jr, acteur, Arad: A mon avis le plus intéressant a été le jeu des quelques acteurs, un jeu collectif très beau. Les acteurs ont eu une bonne prononciation de la langue française et des costumes "cool".
Liviu, Curtea de Arges: J'ai beaucoup aimé la mise en scène, leur danse et la musique. Je crois que le final a été super.
Oana, Baia Mare: J'ai aimé les costumes, le décor. Je pense que c'était très intéressant le fait qu'ils se sont restraints en cercle. Ça donnait l'impression d'une grande connexion entre eux. Le sujet de la pièce a été un peu tragique mais intéressante.
Marie et Syméon, France: Techniquement c'était très bien et original. Nous avons aimé beaucoup la chorégraphie.


Tambours dans la nuit
Sainte Marie - QUEBEC

Tambours qui battaient, qui battaient, qui chantaient l'amour, la haine, le mépris, l'oubli, la colère, la violence, l´ivresse, le commun, la vie.
Une histoire de vie, un vie d'homme, un homme qui est allé à la guerre, la guerre en Afrique, une Afrique brûlante, aliénante. Sous le soleil ardent d'Afrique, André a perdu sa raison, mais il a gardé ses sentiments - sentiments qui l'ont tenu en vie - pour Anna, sa bien-aimée qui, malheureusement, n'a pas eu la force de Pénélope.
Et elle l'avait oublié, ensorcelée par Frédéric, trompé, tué dans son coeur, car un autre coeur battait dans son ventre.
Parallèlement à l'histoire jouée avec tant de force par les jeunes québécois, il se passait une autre, celle des tambours qui l'accompagnaient, la soutenaient, la complétaient. Une seule fois, les tambours se sont tus comme s'ils avaient peur, comme si quelqu'un avait crié: "Taisez-vous!" et ils ont laissé place à l'histoire triste d'un jeune homme souffrant d'un amour non-partagé.
Si on devait concentrer en un seul mot la pièce québécoise, on pourrait simplement dire "Excellent!", mais cela ne suffit pas puisque c'était même plus que ça.
Le drame représente une réalité de la guerre, quand les hommes s'en vont faire la guerre et les femmes les attendent. C'est une histoire impressionnante parce qu'elle met en évidence les horreurs de la guerre. L'effet dramatique a été intensifié par le maquillage qui a souligné les émotions des personnages.
La percution très bien réalisée, les costumes illustrant cette époque-là, mais surtout le jeu des jeunes acteurs de Sainte-Marie, Québec qui ont été comme de vrais professionnels, tout cela nous a séduits.
C'était sans doute un des meilleurs spectacles qu'on ait vus au festival de cette année, très profond, très intense, avec une mise en scène impeccable et avec des jeunes formidables et doués qui ont réussi à faire du vrai théâtre.

Anca Bene, Eliza Frangopol, XIIe F,
Collège National "Moise Nicoarã"

IMPRESSIONS:
Simone, Italie:
La pièce était très jolie, un peu trop longue, mais la scénographie a été très importante.
George, Bistrita: Très beau spectacle, beaucoup de philosophie, d'expressionnisme et d'images qui ont retenu l'attention du public.
Claudia, Arad: J'ai beaucoup aimé le spectacle. Bon jeu d'acteurs et bon maquillage.
Henri Noubel, Rép. Tchèque: La pièce a été très bien jouée, ils ont eu une bonne présence scénique. Par contre, le sujet a été un peu dur, donc peu compréhensible our le public (formé de jeunes) surtout avec cet accent canadien.
Marius, Huedin: Je pense que cette pièce est une première représentation inoubliable.
Bogdan, Târgu-Mures: A mon avis, une très, très belle pièce. Les acteurs ont joué très bien leurs rôles. Les costumes et surtout le maquillage ont été très intéressants.
Blanca, Espagne: C'était très bien. J'ai beaucoup aimé l'action de la pièce, les costumes, le décor.


Dur, dur ce festival

 


Rédaction: Luminita Pilan, proffeseur Lycée Pédagogique "Dimitrie Tichindeal"
Mise en page: Tickã Nistor
Photographe amatrice digitalisee: Luminelle
Direction de la redaction: Florica Suciu, Adriana Filip

 


 

 


© Amifran 1991 - 2017